Quand de faux médecins asphyxient un comateux !

Credit: Teddy K.Mobrun

Jamais auparavant offre d’emploi n’a eu pareil succès ! 192 postulants. Tous convaincus d’être le prochain favori de la chance. Du moins d’un choix dicté par le désespoir et la révolte. Un choix de déni de la compétence. Un choix pour rendre hommage à la bêtise charmeuse. À dire vrai, pour respecter les principes d’une règle, il y a certaines exceptions. Parmi les chômeurs, les sans-métiers et les employés de la facilité, on pourra dénombrer quelques illuminés qui se croient investis d’une mission divine, quelques rêveurs, quelques rudes travailleurs réellement dédiés à la cause commune et quelques citoyens engagés et conscients que la relève d’Haïti passe nécessairement par les Haïtiens. Je me réjouis surtout de la participation de ces deux dernières catégories qui constituent, quasiment, une espèce en voie d’extinction. C’est vers eux aussi que se dirige ma compassion !

Je leur adresse ma sympathie parce qu’au rythme où vont les choses, ce sont les électeurs qui vont être élus. La démocratie haïtienne s’inverse et s’émancipe. Bientôt on ne comptera que des politiciens. On n’aura que faire de l’éducation, de l’histoire, de la création de richesse, de l’environnement et de la santé. Ces sphères seront réservées aux idiots qui n’auront pas compris qu’il existe une voie rapide et sûre pour l’impunité, l’enrichissement illicite et la jouissance irresponsable de l’argent des contribuables qui suent amèrement pour le gagner dans des conditions respectables. Cependant, l’on doit reconnaître que cette ruée de vautours sert au moins à quelque chose. Elle  permet un réveil de la conscience citoyenne. Elle renseigne sur l’état de faiblesse et de putréfaction de notre patrie. Une patrie qui se meurt. Une vache qu’on ne cesse de traire et qui ne fournit que du sang. Une terre extraordinairement riche ayant la malchance d’être habitée par trop de bouches qui vocifèrent et fort peu de têtes qui pensent.

imagesORV962TM

Ces cancres heureux et arrogants qui certainement vont se constituer en idéologie politique ne comprennent pas encore qu’on ne réfléchit pas à partir de rien et que personne ne peut donner ce qu’il n’a pas. Quand ils parviendront à saisir ce minimum, il leur sera alors évident  qu’on se donne d’abord les moyens de sa politique avant de se lancer en politique active. La relève d’Ayiti passe obligatoirement par le renforcement des capacités des femmes, des jeunes, des paysans, la réforme de l’éducation, la réhabilitation de l’histoire, la promotion de l’engagement citoyen, la sensibilisation environnementale, l’entrepreneuriat et la rentabilisation de nos patrimoines matériels et immatériels.

Le manque d’audace et d’implication des gens compétents et honnêtes a pavé la voie au succès des  abrutis. Les conditions ont été créées pour établir l’enfer, il fallait s’attendre à ce que des démons y élisent domicile. Aujourd’hui, la responsabilité est commune et partagée. Il faut empêcher que cette populace de faux médecins tue le malade par asphyxie et incompétence.

 

Dr Valéry Moise, lyvera7@yahoo.fr

 

3 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *